CE QUE PLANETEUROVISION A PENSE DE LA 1ERE DEMI-FINALE DE DESTINATION EUROVISION, 2EME SAISON

Planeteurovision a regardé en direct hier soir sur France 2, la 1ère demi-finale de Destination Eurovision, 2ème saison. Quel a été le ressenti ?

J’ai tout d’abord des félicitations à envoyer aux producteurs et aux réalisateurs de ce 1er programme. Ce sont des performances abouties que France 2, nous a proposé. Même sans trop connaître les artistes (pour certains c’était la 1ère fois qu’ils passaient sur une chaîne nationale de télévision, à une heure de grande écoute.). Dans l’ensemble ce fût un programme qui a tenu ses promesses.

Venons-en au déroulement de la soirée. Je constate les versions studios de toutes les chansons présentes hier soir, ne correspondaient pas vraiment avec ce que j’avais entendu sur les singles.

J’ai été transporté par la performance de Chimène Badi, avec le titre « Là-Haut ». Un thème qui lui va à merveille et là c’est du vécut. Un retour à la chanson après un échec de son dernier album sorti il y a quelques mois. Une chanteuse franche qui explique au public, lors de ce direct, qu’elle veut retenter sa chance dans un des plus grand concours au monde. C’est le public français qui a voté et qui sauvera cette artiste française in extremis.

Etonné par la performance de Bilal Hassani, avec le thème « Roi ». Une chanson composée avec la collaboration de Madame Monsieur (représentants français du Concours Eurovision 2018) qui lui va vraiment bien, avec une chorégraphie bien maîtrisée. Le benjamin de cette soirée qui revient à la télévision après une série d’échecs. Il a participé lorqu’il avait 15 ans, dans le programme The Voice Kids en France. Depuis ce jeune homme s’est forgé un caractère et publie des cover sur Facebook (ces cover ont été regardées plusieurs centaines de milliers de fois par le public). Il ne cache pas le fait qu’il est queer et que c’est son style bien à lui. Je reste convaincu, tout comme Christophe Willem (un des juges de cette soirée), que Bilal peut être bien meilleur encore. Son score sera sans appel, il correspond au choix du jury international, presque à l’unanimité et au choix du public français. Son clip est aussi très personnel. Je le trouve très abouti et bien réalisé.



Il y a eu des surprises, plutôt mauvaises, cette fois, pour moi. Le morceau de Florine, « In The Shadows », malgré une performance assez bonne, m’a laissé un goût de « bâclé ». De bonnes idées, mais une voix qui partait dans tous les sens. Les aigus furent mal maîtrisés et une position statique sur scène.

Déception aussi pour la chanteuse Battista Acquaviva, le morceau « Passio », n’a pas tenu ses espoirs de qualification. Une voix assez bonne mais une absence de présence scénique presque totale dans sa performance. Une chanson noyée dans le live de ses danseurs. Le visuel était joli, mais le tout me semblait très imparfait. Un essai pour introduire une langue traditionnelle d’un département français, la Corse (j’avais de la peine à comprendre et à entendre les paroles).

Le groupe « Lautner », avec le morceau « J’ai Pas le Temps », m’a semblé également très inaboutti, malgré de bonnes idées. Le morceau se perdait dans un décors au fond de la scène qui ne correspondait pas vraiment à la chanson. C’est peut être une des plus grande déception de cette soirée.

Dans les qualifiés, j’ai tout de même assez apprécié la performance de Silvan Areg et son morceau « Le Petit Nicola ». Le morceau sympa de cette soirée. Là nous sommes en présence d’un auteur-compositeur et interprète très franco-français. Pour ceux qui cherchent ce single sur Itunes ou sur une quelconque plateforme de téléchargement, vous ne trouverez rien. Ce titre apparaîtra dans un album qui va sortir sous peu. Un titre que je vois bien placé dans les ventes de singles en France, mais pas « taillé », pour défendre un morceau dans un concours aussi international que l’Eurovision.

Maintenant dans les bonnes surprises, Aysat, la chanteuse de couleur a proposé, « Comme une Grande », un titre bien maîtrisé avec un message clair (le fait d’être fier d’être une femme et de devenir une guerrière).

Mes regrets dans cette 1ère soirée, Mazy et le morceau « Oulala », qui manque la qualif de 5 petits poins. Elle a « trimé » sur sa prestation scénique, mais cela ne sera pas suffisant. Une artiste qui a la trempe de se faire remarqué dans les classements de singles internationaux.

Naestro, le nouveau venu dans la scène française,(il a commencé sa vie professionnelle en tant que boxeur avant de tenter une carrière dans la musique. Il a participé au single, « Bella Ciao », avec Maître Gims et Vitaa). Il m’a aussi déçu avec « Le Brasier ». Un morceau que je qualifiera de pop classique-urbain. Une voix qui n’est pas assez abouti dans les passages clés de son titre. La présence sur scène était bonne, mais cela en reste là. Ce jeune homme n’a pas vraiment fait les « étincelles » espérées dans cette compétition.

Le classement final de cette 1ère soirée de Destination Eurovision, 2ème saison est le suivant. (Les 4 premiers de ce classement passent en finale nationale française Eurovision 2019, dans 14 jours) :

1 / Bilal Hassani (« Roi ») – 115 points
2 / Chimène Badi (« Là-Haut ») – 66 points
3 / Silvàn Areg (« Le Petit Nicolas ») – 59 points
4 / Aysat (« Comme une grande ») – 40 points
5 / Lautner (« J’ai pas le temps ») – 35 points
6 / Mazy (« Oulala ») – 33 points
7 / Battista Acquaviva (« Passio ») – 31 points
8 / Florina (« In The Shadow ») – 21 points
9 / Naestro (« Le Brasier ») – 20 points

Retours dans cette compétition samedi prochain sur France 2 à 21.00 avec la 2ème demi-finale de Destination Eurovision !

Source vidéo : france 2 tv

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *