MAHMOOD : « JE SUIS ITALIEN 100 %, MAIS JE N’AI SAIS PAS SI J’IRAI AU CONCOURS EUROVISION « 

Le vainqueur du 69ème Festival de Sanremo 2019, s’explique face à sa victoire face à Ultimo et affirme qu’il n’était pas en colère contre moi. Face à sa victoire pour ce concours à Tel-Aviv, le chanteur ne sais plus.

Mahmood, le dernier vainqueur du Festival de Sanremo

Le voyage depuis Gratosoglio, quartier situé à la périphérie de Milan, vers Sanremo, pour une semaine dans la capitale italienne de le musique, a été plus long que d’habitude pour ce jeune garçon. Mahmood a réalisé ce voyage avec la tête pleine de rêves et les pieds bien sur terre. Son enthousiasme d’un jeune homme de 26 ans, mais aussi avec de réels espoirs qui vont peut-être changé le cours de sa vie. Son vrai nom est Alessandro Mahmoud. Il a gagné une compétition de la meilleure manière possible, en gagnant avec une chanson, lui qui était un outsider dans ce festival. Il a créer un petit tremblement social et musical. Social, parce que son nom de famille est égyptien. Il est né à Milan. Sa mère est sarde et lui est diplômé dans un lycée de langues. Il l’a répété samedi dans la salle de presse après sa victoire : « Je suis un jeune 100 % italien. Ce que je chante est un souvenir de ma jeunesse ». Sa chanson, « Soldi » se situe très loin des mélodies classiques de ce festival. Ce titre sonne comme devrais sonner un thème interprété par un jeune de 2019 : « Ma musique est du pop marocain ».

Le journal italien, « La Stampa » a édité un interview, que ce site vous retranscrit partiellement.

Mahmood, tu es un des deux jeunes qui a gagné cette première sélection du Sanremo giovanni, tu as gagné chez les « grands ». Quand as-tu pensé qu’il pouvait t’arriver l’impensable ?

  • – C’est lorsqu’on m’a dit que ma chanson était la plus diffusée à la radio. Et après tous ces compliments…

Pourtant ta victoire est due au vote du jury d’honneur (composé de 8 personnes) et du jury des journalistes. Sans ses 2 jurys tu aurais fini 3ème ?

  • C’est grâce à vous et à eux. Je vous dois mes remerciements

La réaction d’Ultimo, qui a accusé les journalistes de la salle de presse et ensuite en parlant de lui. Il a dit :  » Je fais mes compliments à ce jeune qui a gagné ». Y’a-t-il eu des désaccords entre vous ?

  • Non. A l’intérieur de ce festival il y eu beaucoup de tensions, je ne crois pas qu’il est fâché avec moi. Nous sommes jeunes, il se peut qu’il est dit des choses qui étaient méchantes.

Mais qu’a dit Ultimo ?

Est-ce que Baglioni (le principal présentateur de cette soirée du Sanremo 2019) t’as dit quelquechose?

  • Il m’a juste sourit. Je lui doit beaucoup et je lui dit merci. J’espère le revoir pour mieux lui dire cela.

Que va-t-il se passer maintenant ?

  • Je n’y crois pas encore. Comment tout cela m’est arrivé ? Je sais que ce n’est qu’un début, j’ai encore beaucoup à travailler. J’ai gagné ce festival, sans avoir publié un seul album. Je ferai de la musique et ce que j’aurai envie de faire dans la vie. C’est une passion qui est devenu un travail. Le 1er mars sortira mon 1er disque, qui s’intitulera « Gioventu bruciata », comme mon EP.

Tes parents sont séparés. Quel travail fait ta mère ?

  • Elle avait un bar, mais elle l’a vendu

Ton père t’as appelé après ta victoire ?

  • Non.

La chanson « Soldi » semble la chanson parfaite pour le Concours Eurovision 2019, pour l’Italie. Sur la page officielle de ce concours tu as reçu un mot de bienvenu. Cette chanson sera celle de cette compétition ?

  • Je ne le sais pas. Il faut que nous le décidions.

Si tu étais le Directeur du Sanremo. Qu’enlèverais-tu de ce programme ?

  • Les polémiques et la politique. Ce festival doit seulement être de la musique. Je garderai le fait que c’est un programme de divertissement avec des parties théâtrales.

Source de l’article : la stampa

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *