MELANIE RENE A L’INTERVIEW (EUROVISION 2015 SUISSE)

Ce site était hier soir à l’unique concert de Mélanie René (pour le moment) en Suisse romande. Il s’est tenu à Onex, pendant le Festival des Créatives.

C’était « décoiffant » tellement Mélanie a mûri. Une voix avec encore plus de coffre et une interprétation scénique parfaite. Juste après son petit tours de chant, Mélanie a bien voulu répondre à quelques questions pour « Planeteurovision ».

IMG_1580

 

 

 

1.Depuis notre dernier entretien, nous en étions resté à ton cd de Noël ? Tu peux nous en dire plus ? Quand sortira-t-il ? Et pourquoi avoir choisi la flûte de Pan comme accompagnement de ton dernier cd (écoutez bien sur « Time To Shine », ce morceau comporte une intro avec une flûte de Pan) ?

 

  • En fait, j’ai rencontré un joueur de flûte de Pan : Michel Tirabosco et lorsque je suis entré en studio pour améliorer les arrangements de « Time To Shine » (il me semble que c’était après la finale nationale suisse de Kreuzlingen. Selon Mélanie). Michel a fait des essais sur « Time To Shine » et des essais mélodique. Sur « Time To Shine » cela ne rendait pas forcément. J’ai adoré sa manière de jouer, l’émotion qu’il dégageait, dans l’interprétation de sa musique. J’ai adoré l’instrument et je me suis dit qu’il faillait absolument que l’on fasse une chansons tout les deux. J’ai ensuite proposé à Eliane (qui est sa manager) de sortir une chanson pour Noël, nous nous sommes toutes les deux dits : « C’est l’occasion parfaite d’avoir la flûte de Pan sur ce morceau ». Surtout que Michel Tirabosco est un excellent joueur de flûte de Pan.

 

2. J’ai appris par Eliane que tu es entrain de suivre des cours d’allemand intensifs. Pourquoi ?

 

  • J’ai toujours aimé apprendre de nouvelles langues. L’allemand pour moi est une langue essentielle surtout en Suisse, il y a beaucoup de choses qui se passe du coté de la Suisse alémanique et chez nos voisins autrichiens, allemands. Donc, je me suis dit que c’est important d’avoir des notions basiques d’allemand, afin d’avoir une conversation et surtout comprendre les personnes qui parlent allemand.

 

3. Tu vas bientôt partir au Portugal, à Lisbonne,  pour une rencontre avec des fans. Parles-nous de ce voyage ?

 

  • C’est le fait de rencontrer les fans et tout ceux qui m’ont soutenu à travers l’aventure eurovision. J’ai été contacté par beaucoup de fans portugais  qui me demandait quand j’allais venir et faire un concert là-bas. J’ai été contacté par Ogae Portugal, pour aller à Lisbonne et pour chanter mes chansons. C’était en fait un cadeau inespéré et vraiment je suis ravie. J’ai vraiment hâte.

 

4. Il y a toute une série de concerts qui sont prévues pour ces prochaines semaines. Comment appréhendes-tu tes concerts qui vont arriver tout bientôt ? de quelle manière les prépares-tu ?

 

  • Oui toujours. Cela fait partie maintenant de ma « routine vocale », en même temps que je fais mes exercices, ensuite je répète mes morceaux, parceque j’ai remarqué qu’a chaque concert c’est un public différent et il faut toujours être à fond. Je répète avec mes choristes, mes musiciens, pour pouvoir être au top tout le temps. Je répète par jour facilement entre 2 à 4 heures.

 

5. Lors de ces préparations de concert que ce passe-t-il dans ta tête. Que penses-tu faire après ces concerts ?

 

  • J’aimerai pouvoir sortir un album durant l’année 2016. Je suis, en parallèle de toute mes activités, entrain d’écrire de nouvelles chansons. Je devrais trouver un moyen pour pouvoir produire cet album et tout ce qui va autours. C’est cela mon projet pour l’année 2016, avec un album d’une dizaine de titres, mais en même temps la mode est au EP, mais là encore c’est toute la réalisation, cela demande beaucoup de temps, des moyens financiers. Je dois prendre tout cela en considération. Pour le moment, je suis entrain de travailler sur le matériel et ensuite avec Eliane, une fois que tout cela sera fait, sera concrétisé, on va emmener cela un peu plus loin.

 

6.  Es-tu le seul « Maître à bord » ? Parles-nous de ton équipe ? Qu’elle est la personne qui s’occupe le plus de toi maintenant ?

 

  • C’est vraiment Eliane qui s’occupe de moi, elle est au taquet tout le temps. Elle est toujours derrière moi, elle a toujours une solution à chaque problème. On se rend pas compte lorsqu’on va voir un concert, on a l’impression que c’est toujours l’artiste qui est mis en avant, mais c’est véritablement un travail d’équipe. Que ce soit avec les musiciens, pour monter ce show, les répétitions avec les choristes, etc. Que ce soit avec Eliane pour gérer tout le côté managment et toutes les personnes qui font parties de l’équipe, qui m’aident sur les réseaux sociaux, mes professeurs de chant, de piano. C’est tout un travail d’équipe qui  au fur et à mesure du temps et des exercices ammène au produit final, c’est à dire les concerts. Donc ce n’est pas juste moi !

 

 

Merci encore, de tout coeur à Camille du Festival des Créatives  pour sa gentillesse  et à Eliane qui a rendu possible cet interview, bouclé en un temps record !

Donc rendez-vous est pris pour la sortie de ton nouveau single de Noël qui sortira fin novembre ou début décembre 2015 !

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *