INTERVIEW ANABEL CONDE (EUROVISION 1995, ESPAGNE)

C’est un peu une surprise puisque ce site s’est mis en contact avec l’artiste espagnole Anabel Conde, pour prendre de ses nouvelles . Elle a bien voulu me nous parler de son expérience dans le Concours Eurovision, plus précisément de celui qu’elle a vécut en 1995. Elle nous parlera  de ses projets futurs.

anabel conde
Je la remercie sincèrement pour avoir accepter. Cet interview que je dois également à un de ses compositeur Rafael de Alba, qui est bien connu dans le milieu Eurovision, puisqu’il a composé de nombreuses chansons pour les sélections Eurovision, dont 2 pour la Suisse.
1. Parles-nous de la “fameuse” nuit de 1995, lorsque tu es restée aux portes de la victoire dans le Concours Eurovision ?
– Je me souviens que ce fut une soirée bien particulière dont je me souviendrai avec beaucoup d’amour. J’avais seulement 19 ans et je n’avais pas beaucoup d’expérience de la scène. J’ai fait tout cela tranquillement et en 3 minutes j’ai tout donné. Je pense que j’ai transmis pas mal de choses et c’est pour cela que j’obtins cette 2ème place. Cette place est encore considéré comme le meilleur rang de l’Espagne depuis 45 ans !
2. Tu as vendu beaucoup de singles de “Vuelve Conmigo” ?
– Tous les singles furent vendus, en plus la compagnie de disque n’investit aucune somme d’argent en promotion. Quelques temps plus tard, la compagnie annonça qu’elle était en faillite. Je n’ai toujours rien reçu du produit de la vente de ce single !
3. Tu as sorti plus de disques plus tard dans ta carrière ? Les télévisions, les radios se sont intéressées à ta carrière après le Concours Eurovision. Tu as fait des concerts ?
– Après ma participation dans ce concours, j’ai réalisé une tournée à travers toute l’Espagne et j’ai passé dans les principales chaînes de télévisions en Espagne. En 2005,  je suis revenu au Concours, mais cette fois comme choriste mais pour Andorre.
4. Je sais que tu vis en Espagne, plus précisément à Fuengirola (Andalousie). Comment les gens se comportent avec toi dans ta ville ? Les gens te reconnaissent ?
– J’ai vécut pendant de nombreuses années en dehors de Fuengirola, cela fait quelques mois que je suis revenue, j’avais l’ennui de cette ville. Bien entendu que les gens me reconnaissent, j’ai même une place qui porte mon nom, comme reconnaissance de mon travail en tant que chanteuse.
5. Tu aimerais participer à nouveau au Concours, comme l’a fait Niamh Kavanagh ou Carola ? La TVE ou une autre chaîne européenne t’as déjà fait des propositions pour revenir ?
– Cela me ferait plaisirs de revenir dans ce concours, avec la bonne chanson, cela va de soi. TVE, ne m’a pas demandé que je revienne pour représenter l’Espagne, mais j’ai fait quelques présélections. C’est grâce à l’une de ces sélections que les gens connaissent ma chanson “Sin Miedos”
6. Parles-nous de ton dernier single. Quel est le thème de cette chanson et comment est née la collaboration avec Rafa de Alba ?
– Un grand ami me parla de Rafael de Alba et me fit entendre quelques unes de ses chansons. Finalement, un jour nous décidâmes d’essayer et d’enregistrer une chanson que Rafael avait composé exprès pour moi, “Ven y Sálvame”. Nous avons tout de suite connectés avec ce que nous devions travailler, c’est l’amour pour la musique qui nous unis par-dessus tout. Lorsque nous avons enregistré la chanson, nous avons constaté que le résultat était très bon !
7. Tu vas sortir un disque ? Quels sont tes plans ?

– Nous sortirons un single et quelques chansons. La durée de la tournée dépendra du succès du single et des chansons qui sortiront plus tard. Je peux te dire que cette année j’ai eu beaucoup de travail  et j’espère en avoir encore plus l’an prochain.

 

En guise de conclusion, je vous propose d’écouter la chanson “Vuelve Conmigo” qu’Anabel Conde interpréta en 1995 :

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=kzSqLoR4PU8

 

 

Ce site vous tiendra au courant de la sortie de ce single “Ven y Salvame” et de ces chansons dans le futur !

 

Merci encore et bonne chance Anabel  !

 

anabel conde2

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire